Accessibilité et Logements

Dans le cadre de nos soirées thématiques ouvertes au public à Frouzins, le Mardi 21 Janvier, nous avons reçu Odile Maurin, présidente de l’Association Handi-Social créée en 2001. Cette militante très active, elle-même en fauteuil roulant électrique, nous a impressionné tant par son engagement total et énergique au service de cette cause, que par sa connaissance parfaite du droit et des instances qui concernent les personnes en situation de handicap.

Odile Maurin dénonce sans relâche l’insuffisance de la prise en compte du handicap dans notre pays (d’ailleurs clairement montré du doigt sur ce sujet par l’ONU). Elle déplore le manque de formation des architectes français, en décalage avec leurs confrères Anglo-Saxons, sur les questions d’accessibilité qui pourraient souvent se régler à moindre coût si l’on prenait d’avantage en compte « l’expérience » des usagers. Elle projette donc d’écrire un guide de conseils simples et pratiques pour la construction et l’aménagement des lieux de vie des citoyens handicapés. Car au final c’est bien un environnement inadapté qui crée la situation de handicap et non la déficience elle-même… Avec le projet de loi Elan, elle dénonce le retour à un quota de logements accessibles, qui mettra un coup de frein à l’intégration des handicapés moteurs.

Sur Toulouse, Odile Maurin aide et assiste activement ceux qui se perdent dans la procédure complexe, très lente et pas toujours logique, de l’attribution des logements sociaux. Ayant trop souvent constaté des anomalies dans les logements estampillés « accessibles » qu’elle a pu inspecter, dans les équipements de transports et de cheminements urbains non adaptés, elle n'hésite plus à faire intervenir la Justice pour que "le principe d’accessibilité généralisée sans rupture de la chaîne du déplacement" (loi n° 2005-102 du 11 février 2005) soit respecté. Pour les prochaines élections municipales de Toulouse, Odile Maurin s’est engagée sur la Liste Archipel Citoyen afin que cette métropole ait enfin une politique d’envergure vis-à-vis des citoyen·ne·s en situation de handicap. Nous avons évoqué ensemble l’importance du rôle et de la volonté des municipalités dans ce domaine si longtemps négligé, que la loi du 11 février 2005 a dû l’imposer dans sa dimension sociale et environnementale. Dans notre région les villes de Foix et Pau ont fait de gros efforts.

Avec maintenant plus de 9000 habitants, Frouzins, s’est considérablement développée mais notre commune reste tout à fait gérable au plus proche des besoins de ces habitants et doit manifester une politique volontariste pour favoriser un cadre de vie adapté et des équipements municipaux accessibles aux handicapé·e·s moteurs.

Lors du mandat de 2014, Frouzins A Venir et ses élu·e·s ont été particulièrement vigilant·e·s et exigeant·e·s sur l’accessibilité et la mobilité sur Frouzins "pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées" conformement à la loi de 2005. Ces élu·e·s ont été moteur dans la commission accessibilité où des usager·e·s en situation de handicap ont participé sur toute la durée du mandat. Lors d'une action d'évaluation des difficultés d'accessibilité sur notre commune, une participation citoyenne a même été sollicitée pour une visite du village. Un élu de Frouzins A Venir a reporté ces observations sur une carte dynamique que les services techniques de la commune auraient pu mettre à jour facilement. Elle aurait pu être consultable par tou·te·s les citoyen·ne·s si la mairie l'avais mise sur son site internet... mais elle n'a pas souhaité le faire...

Nous vous la mettons donc à disposition ci-dessous :

Ainsi nous proposons des outils interactifs en partenariat avec les services techniques, où les citoyen·ne·s pourront visualiser et reporter directement leurs observations. Demain, avec Frouzins A Venir, chaque citoyen·ne pourra signaler un problème d'accessibilité en quelques clics, et obtenir une réponse consultable par tou·tes.

Il est crucial de construire ensemble une ville solidaire et inclusive !

Quelques chiffres à garder en mémoire : 80% des handicaps ne sont pas visibles et si certains handicaps se manifestent dès la naissance, beaucoup sont liés au vieillissement de la population. A cela s’ajoutent les accidents de la vie (voitures, sports, maladies…) qui peuvent toucher à tout moment…
Ces accidents représentent 85% des situations de handicap !! Près de 10 millions de citoyen·ne·s sont concerné·e·s par le handicap, auxquels il faut ajouter toutes les personnes à mobilité réduite (personnes âgées, femmes enceintes, parents avec poussettes, blessé·e·s temporaires, personnes livrant des charges lourdes, ...).

Nathalie, Nadia, Luc, François