Nuisances Aériennes : la seule action de la municipalité est à l'initiative de l'opposition

Interpellée  dès le 20 février  par une habitante de Frouzins au sujet des nuisances aériennes causées par des nouvelles procédures de départ des avions depuis l'aéroport de Toulouse Blagnac, la mairie de Frouzins passe enfin à l'action le … 28 mai 2020 : elle vote une délibération rédigée et proposée … par l'opposition.

Une habitante de Frouzins, à l'origine du collectif Nuisances Aériennes Frouzins crée le 25 février, a sollicité les différentes listes présentes au premier tour des élections, dont la liste Bertrand - Laffon. Le groupe Frouzins à Venir a écrit pour réclamer des actions (voir plus bas) à Mr le Maire Alain Bertrand à deux reprises le 11 février 2020 (courrier n°1) et le 08 mars 2020 (courrier n°2) : ces courriers sont restés sans réponse.

Dans les courriers, il était demandé :

  • que nous soit transmis l’ensemble des documents de l’étude menée par les services de la Direction Générale de l’Aviation Civile qui permettent d’établir que les habitants de Frouzins ne seront pas impactés par des nuisances résultant d’une modification des trajectoires de décollage face au sud,
  • que le périmètre de l’enquête publique visant à assurer l’information et la participation des populations concernées par ce projet de modification des couloirs aériens soit étendu à la commune de Frouzins, afin que les Frouzinois·es puissent exprimer leur avis, en toute connaissance de cause.
  • que des capteurs de niveau sonore soient installés sur le territoire de notre commune pour mesurer l’incidence de la modification des trajectoires testée.
  • d’informer au plus tôt les frouzinois·es des procédures de collecte de plaintes de riverain·e·s mises en place par la DGAC, particulièrement utiles dans cette phase de test.

Ces sollicitations ont été faites bien avant le confinement. Contrairement aux mairies de Plaisance, La Salvetat St Gilles, Villeneuve Tolosane, Cugnaux, très tôt actives sur ce sujet important, il a fallu attendre le conseil municipal du 28 mai 2020 pour que celle de Frouzins réagisse à l'initiative du groupe d'opposition. En rédigeant et proposant une délibération (adoptée à l'unanimité), ce groupe entend bien que la mairie entame enfin une action pour défendre et négocier la tranquillité du ciel Frouzinois auprès des autorités compétentes : DGAC, Préfecture, et ce rapidement, avant le début de la 4e phase de test. 

Promesses, dossiers mal maitrisés et non suivis, comme en témoigne la vidéo suivante … les Frouzinois-es sont en droit d'attendre plus d'un maire en place ou de son successeur "affiché" .

L'adhésion à un collectif n'est pas du tout ce qu'avait demandé la citoyenne Frouzinoise, elle-même membre du collectif, mais une action de la mairie.

Ailleurs, chez nos voisins, ça a bougé. À Vieille Toulouse par exemple, c'est l'action conjointe de la population et de la mairie qui a mené à un changement de trajectoire à l'étude. Chez nos voisins de Villeneuve Tolosane, la commune a obtenu l'installation de sonomètres sur son territoire, et a informé la population. 

À Frouzins, malgré la mobilisation citoyenne, une pétition et une campagne sur les réseaux sociaux, depuis février il ne s'est rien passé. Alors que l'équipe de Mr Bertrand-Laffon met en avant l'écologie (il faut bien surfer sur la vague) et le bien vivre à Frouzins dans son programme, elle n'a même pas su répondre aux demandes précises d'une citoyenne informée défendant l'intérêt général de la population.

Citoyens de Frouzins, le 28 juin, faites le bon choix, celui d'une équipe attentive, réactive, et qui saura passer à l'action pour résoudre ce genre de problèmes. D'ailleurs, en faisant voter la délibération, elle est déjà passée à l'action !!!