Dématérialisation / Modernisation des services publics

vendredi 24 janvier 2014
par  MC. Delmas
popularité : 19%

A notre connaissance, cette démarche globale de Ville Numérique n’est pas (encore) engagée à Frouzins...

Cet article concerne les réseaux Internet très haut débit câblés et enterrés c’est à dire la fibre optique. Les réseaux de téléphonie mobile : 3G/4G, GSM ne sont pas concernés.

Lorsque l’on évoque la dématérialisation et la modernisation des services publics accessibles à tous on pense assez naturellement à l’utilisation des T.I.C (technologies de l’information et de la communication) : autrement dit, Internet, le mail, les réseaux sociaux, les outils collaboratifs. Notre société moderne, très informatisée, fait subir aux individus des changements d’habitudes assez profonds.
En conséquence, chacun accède et utilise ces nouvelles technologies de façon inégale soit par un manque de formation, soit par un manque d’équipement ou tout simplement en raison du coût de connexion trop important pour un budget serré.
Nos enfants sont familiarisés très jeunes à l’utilisation des équipements informatiques mais les séniors n’ont pas forcément accès à une formation adaptée. C’est ce que l’on appelle plus couramment la fracture numérique. Une piste pour réduire cette fracture serait d’ouvrir une "Maison du Numérique" à Frouzins proposant des ateliers de formations à ces technologies pour tous. Cette structure pourrait également intervenir dans les résidences de personnes âgées pour les initier/former aux technologies de communication à distance (maintien du lien avec leurs proches habitant loin par exemple). Les enfants seraient également concernés avec la création d’ateliers pour occuper les temps libres créés par la mise en place des nouveaux rythmes scolaires ou en activité extra-scolaire. Enfin, cette "Maison du Numérique" permettrait à tout un chacun, non équipé d’ordinateur, scanner ou imprimante d’effectuer leurs démarches administratives dématérialisées ou leur recherches Internet et de participer à des ateliers de formation. Cela rendrait le numérique accessible aux populations à faibles revenus et contribuerait à réduire la fracture numérique.
Cugnaux, par exemple, avait mis en œuvre une Cyber base [1], au sein d’un réseau d’espaces publics du même nom, désormais labellisés NetPublic.

Côté accès aux services publics, la première action est d’optimiser le site web de la municipalité où il sera facile d’effectuer ses démarches administratives (demande de documents officiels, actes d’état civil, location de salles, ...). Dans un deuxième temps, nous pourrions envisager l’ouverture d’un portail citoyen permettant d’accéder de façon sécurisée à son compte personnel, de gérer les inscriptions aux différents services (centre de loisirs, cantine, périscolaire), suivre ses paiements et accéder aux factures...etc.

Ensuite, notre but serait d’équiper nos écoles maternelles et primaires de matériel informatique digne de ce nom et de notre siècle ! Que nous le voulions ou non, nous vivons dans un monde informatique et communicant. Nos enfants, futurs citoyens, vont avoir besoin d’une solide formation en la matière et elle commence dès le plus jeune âge. C’est d’ailleurs une loi en vigueur et qui est appliquée de façon inégale en fonction des communes très souvent par manque de matériel : Obtention du B2i en école, collège et lycée. Des assises citoyennes du numérique pourraient être créées à Frouzins. Les citoyens, parents d’élèves, enseignants, élus seront appelés à décider et mettre en oeuvre le projet Frouzins 2.0 pour qu’à terme, nous devenions une ville numérique.

Tout cela ne serait rien sans un accès à Internet de qualité. A ce niveau la municipalité peut agir en introduisant la notion de réseaux haut ou très haut débit lorsque des travaux sont prévus. Les appels à projets sont faits dans le cadre des investissements d’avenir. Notamment, l’agglomération Toulousaine développe le réseau de fibre très haut débit : allons-nous rester sur le bord de la route ? Notre objectif va bien au delà du répartiteur téléphonique ajouté sur notre commune en 2013 à l’initiative de l’opérateur historique en raison de l’engorgement des répartiteurs de Cugnaux dont nous dépendions exclusivement jusque là !

Les financements existent et peuvent aider notre commune à développer ces projets :

  • Financements européens
  • Réorienter les budgets vers les logiciels libres : très souvent plus performants, moins vulnérables au piratage et moins chers (voire gratuit). Faites vous une idée du logiciel libre et utilisez les comme nous ! Framasoft
  • Bénéficier du renouvellement des parcs informatiques de quelques grandes entreprises de la région pour équiper notre commune à moindre coûts. C’est une démarche écologique, économique et solidaire : Exemple avec Ecodair

Des exemples de villes numériques inscrites dans une démarche de démocratie participative :


[1La dénomination “Cyber Base” représente un label français d’Espaces Publics Numériques créé en 2000, disparu en décembre 2014


Commentaires

Logo de Pauline Pascal
Dématérialisation / Modernisation des services publics
dimanche 16 février 2014 à 09h34 - par  Pauline Pascal

Une remarque d’ordre sanitaire sur le projet d’équiper Frouzins avec le haut ou très haut débit... Ces connexions nécessitent des antennes et utilisent des ondes qui peuvent, à terme, se révéler dangereuses pour la santé, c’est ce qu’on appelle la pollution électromagnétique ou électrosmog. C’est un aspect à prendre en considération, sachant qu’il existe des solutions pour s’en protéger. Se documenter sur le sujet, demander l’avis d’un expert par exemple, afin de bien cerner toutes les implications de ce projet, me semble important.

Logo de Pauline Pascal
dimanche 16 février 2014 à 16h25 - par  MC. Delmas

Bonjour
Lorsque nous parlons de haut ou très haut débit dans cet article nous parlons de fibre optique et de réseaux Internet, c’est à dire de réseaux câblés et enterrés. Il ne s’agit absolument pas de réseaux GSM ou 4G qui, eux, nécessitent les fameuses antennes dont vous parlez.
Concernant les réseaux téléphonie mobile, nous n’avons aucun projet les concernant hormis d’être vigilants et critiques lorsque des installations nouvelles nous serons proposés.
Votre remarque nous a amené à amender l’article afin de préciser notre propos.
Nous vous remercions de votre intérêt pour notre projet.
Continuez à nous faire part de vos idées !

Logo de Jean Barckicke
Dématérialisation / Modernisation des services publics
mardi 28 janvier 2014 à 23h58 - par  Jean Barckicke

Tout cela est technique et donc assez compliqué. Mais s’il y a une chose dont je suis sur, c’est que équiper les maternelles en matériel informatique est au mieux une idiotie, au pire une nuisance. S’il s’agit d’équiper les travailleurs de la maternelle, pourquoi pas. Je ne connais pas l’utilité potentielle de l’informatique a la maternelle. il me semble qu’elle est plus utile dans les laboratoires, les universités et écoles d’ingénieur. Mais je peut me tromper. Si c’est pour taper sur un traitement de texte les menus de la cantine, le terme "equiper en matériel informatique" me semble plutot pompeux. Acheter un PC d’utilisation générale, pour l’ensemble du personnel, avec éventuellement acces internet, pourquoi pas. Meme si je ne place pas ce genre de thème dans les priorités, ok. Mais pour les enfants, alors la désolé. Je n’ai pas d’actions chez les vendeurs sur internet, ni dans les reseaux sociaux quel qu’ils soient. Donc je suis contre. Les pauvres enfants auront bien assez tot les nez collé sur un écran. epargnons leurs cela a la maternelle, de grace ! je n’ai pas envie de faire des jeunes des intoxiqués des machines, qui passeront ensuite leur temps a pianoter des idioties dans le bus. ceux qui en auront besoin plus tard auront bien le temps d’ici leur entrée en école d’ingénieur. Pourquoi ne pas leur apprendre a surfer sur les sites pornos d’internet, pendant qu’on y est ! Qu’ils apprennent d’abord la vraie vie, que leur esprit se developpe avant de gober encore un peu plus de propagandes sorties d’un écran...

Logo de SINZ
lundi 17 février 2014 à 23h00 - par  SINZ

Il est temps de se mettre à jour ! Nous sommes au XXI iéme siécle , et qui plus est dans une région à la pointe de la technologie
Si nous pouvons faciliter l’accès aux nouvelles technologies, faisons le . Sinon, à nous le village gaulois !

Voir ses petits enfants se servir d’un téléphone ou d’une tablette,est stimulant pour les grands parents.
Tous les enfants fréquentant l’école maternelle n’ont pas forcément accès à ce type de matériel chez eux, ni des adultes formés pour leur enseigner les bases essentielles à leur vie actuelle et future.

L’égalité des chances commence par l’école, la qualité de l’enseignement dispensé ,et les moyens mis à disposition.