Communiqué de presse du 16 mars

dimanche 20 mars 2016
par  Luc Novales
popularité : 26%

Ce communiqué de presse fait suite à la décision de fusion d’Axe Sud avec la CAM, prise par la Commission Départementale de Coopération Intercommunale, le 11 mars.

La disparition d’Axe Sud à la Préfecture le 11 Mars enfin élucidée

C’est bien à un simulacre de démocratie auquel ont assisté désarmés, les élus du groupe Frouzins à Venir venus écouter la réunion de la Commission Départementale de Coopération Intercommunale (CDCI) ce vendredi 11 mars. Les modifications étaient proposées par un élu non concerné par Axe Sud (M. Puissegur, commune de Pointis Isnard < 900 habitants), qui semble adepte des très grosses structures (80 000 à 100 000 habitants). Tous les amendements étaient présentés par M. Puyssegur, masquant ainsi l’identité des auteurs des amendements.
Simulacre de démocratie, car prévenus par hasard , lors du dernier conseil municipal de Frouzins, les élus de la minorité ont été mis au pied du mur : leur communauté de communes, Axe Sud, allait fusionner avec la Communauté d’Agglomération du Muretain. Mis à part une réunion d’information , le 3 mars, à l’attention des élus de la communauté de communes, personne à Frouzins n’a été informé (ni élus, ni citoyens). Pas d’information, pas de concertation, pas de débat : où se trouve la consultation citoyenne ? Est - ce que les habitants de cette communauté de communes sont d’accord ? Et l’on voit encore la décision d’une élite s’appliquer et orienter le destin de quelques 22 000 habitants sans les consulter et dans la précipitation. On n’attend pas le résultat d’une étude pourtant prévue : pour quoi faire me direz vous ?
Tout est arrangé depuis longtemps pour répondre à des logiques d’appareils qui convergent de moins en moins avec l’intérêt des citoyens. Ce genre de procédé opaque ne fait qu’éloigner les citoyens de la politique.
Il a suffi, pour que le destin d’Axe Sud se scelle, que les communes de la Communauté de Communes des Coteaux du Savès et de l’Aussonnelle refusent de fusionner avec la Communauté de Communes du Saves et souhaitent rejoindre la communauté d’Agglomération du Muretain. A partir de ce moment, plus question pour qui que ce soit de contester publiquement ces fusions que le Président du Conseil Départemental soutient. Les élus d’opposition quant à eux sont informés quelques jours à peine avant la fameuse réunion de la CDCI, histoire que la fronde ne s’organise pas. On vous parle de transparence, de concertation ? Il n’existe rien de tout ça dans cette affaire, que des petits arrangements entre amis.

Il n’existe même plus de démocratie puisque ces fameuses élites politiques ne prennent même plus la peine d’informer les citoyens avant de sceller leur avenir.

Les élus de Frouzins-a-venir


Commentaires