La démocratie participative : nos engagements pour Frouzins

lundi 10 mars 2014
par  Cécile Saussereau, Luc Novales, Martin CAYREL, Stéphane SAUSSEREAU
popularité : 28%

Notre volonté de mettre en place une démocratie participative à Frouzins nous engage, et nous voulons être prêts, si telle est la volonté des électeurs, à la mettre en chantier dès le 24 mars.

Nous avons conscience que c’est un chantier qui s’ouvre, et qui va rester ouvert pendant des années, la recette miracle n’existant pas.

Il y a quelques préalables à cette mise en chantier :

  • Croire en la volonté des Frouzinois d’être acteurs et de choisir au lieu de subir : c’est une condition primordiale. Nous croyons que vous, si vous êtes informés et si vous y êtes invités, serez motivés pour être force de proposition et donc à même de prendre des décisions pour améliorer notre cadre de vie. Certains pourront toujours évoquer des questions de (manque de) compétence, mais nous sommes convaincus qu’en démocratie participative comme dans beaucoup de domaines, vouloir, c’est pouvoir.
  • Avoir conscience que cette transition est lente et progressive :
    on ne passera pas du jour au lendemain d’un système dans lequel les citoyens votent une fois tous les 6 ans et ne sont jamais réellement consultés durant tout le mandat, à un mode de gouvernance dans lequel ils sont sollicités pour donner leurs idées, choisir des projets qui en émanent et les faire mûrir avec leurs concitoyens, les élus et les techniciens pour décider de leurs réalisations. Ce mode de fonctionnement est une nouveauté pour tous : il faudra du temps pour se l’approprier, et en faire évoluer la forme au fur et à mesure de sa mise en place.
  • Donner les moyens aux citoyens de participer :
    • Moyens Matériels :
      • Proposer un système de garde d’enfants pour que les adultes souhaitant s’impliquer dans les instances participatives puissent le faire.
      • Faire des réunions au moment ou les personnes sont disponibles (soirée, WE...)
      • Permettre aux citoyens de participer sous diverses formes (courrier, internet, réunions...)
    • Formation/Informations : pour pouvoir donner son avis sur un projet, encore faut-il avoir été suffisamment informé de la nature de ce projet
      • La transparence que nous prônons permettra aux citoyens d’avoir accès aux dossiers d’étude et de présentation des projets via le site internet de la ville.
      • Si des formations préalables sont prévues pour les techniciens et/ou les élus, les citoyens intégrés dans les instances de concertation y auront accès de la même manière
  • Savoir s’appuyer sur des expériences réussies de démocratie participatives menées dans d’autre villes.
  • Savoir reconnaître l’expertise de nos concitoyens : Lorsque nous aurons la chance d’avoir parmi nos concitoyens des personnes qui maîtrisent le sujet, nous veillerons à leur donner la place qui leur revient au sein des instances organisatrices

Partant de là, notre engagement pour la mise en place d’une démocratie participative à Frouzins compte plusieurs axes, et un calendrier :

  • Mars 2014 : Nomination d’un adjoint chargé de la Démocratie Locale.
  • Avril 2014 : Adhésion de Frouzins au réseau Démospart (aide méthodologique)
  • Avril 2014 : Nomination d’un élu référent par quartier.
  • 2014-15 : Création d’un Conseil Municipal des Jeunes.
  • 2015 : Création d’un Conseil des Seniors.
  • 2015 : Création de comités d’usagers dans les services publics communaux : Médiathèque, Centre de Loisirs, Maison des Jeunes. Nous chercherons également à promouvoir la création de tels organes de collaboration entre usagers et administration au niveau intercommunal : crèche, école de musique, déchetterie, etc.
  • 2015 : Création de Comités de quartiers, formés de citoyens accompagnés d’un élu référent. Mission : faire des propositions d’aménagement ou autre, travailler avec les élus et les techniciens pour les rendre les meilleurs possibles, choisir la priorité des aménagements de leur quartier lorsqu’ils ne font pas partie d’un réseau plus global.
  • A partir de 2016 : une fois le processus lancé et en espérant une implication d’un nombre significatif de citoyens, mise en place d’un budget participatif : une assemblée d’habitants définit l’affectation d’une partie (qui devra croître) du budget d’investissement

Commentaires