Skatepark, piste de VTT-cross : des espaces de loisir pour les jeunes adolescents

mercredi 5 mars 2014
par  Martin CAYREL
popularité : 17%

Des choix à faire avec les jeunes.

Soucieux de donner à chacun et chacune des espaces de loisirs sur la commune, nous réfléchissons à la possibilité de création d’espaces dédiés aux jeunes adolescents et pré-adolescents. Fidèles à notre souhait de voir une démocratie participative se mettre en place à Frouzins, nous nous contentons ici d’évoquer des pistes de réflexions, des propositions de projets qui nous semblent tout-à-fait réalisables sur la commune.
Même si votre vote du 23 mars nous donnera une indication forte de votre souhait de voir la municipalité agir pour offrir des équipements de loisir aux jeunes, nous entendons soumettre la décision de leur réalisation (ou non, et/ou dans quelle ordre de priorité) avant tout aux personnes concernées, les jeunes, au sein du Conseil Municipal des Jeunes, dont la création est un de nos engagements. Ce même organe devra être associé aux choix qui seront faits pour la réalisation éventuelle de ces équipements.
Lorsque nous regardons ce qui se fait ailleurs, on trouve de multiples exemples de projets de ce genre qui ont abouti, avec une participation des jeunes citoyens.

Un Skatepark

Créer un skatepark dans une ville comme Frouzins pourrait répondre à un besoin de :

  • diversifier l’offre de loisirs pour les jeunes
  • proposer aux jeunes un (autre) lieu où pratiquer une activité sportive en autonomie
  • leur donner un lieu où se retrouver, plus adéquat et accueillant que les abris bus ou autres recoins utilisés actuellement.

Nous souhaitons proposer la création d’un tel équipement à Frouzins et travailler à son élaboration avec les futurs usagers en l’inscrivant dans notre projet de démocratie participative.

Une telle démarche a eu lieu à Brest, permettant à un projet de skatepark de naître avec une véritable participation citoyenne : voici un extrait de leur présentation, qui décrit tout à fait l’esprit dans lequel nous souhaitons travailler avec les Frouzinois :

« Quel cadre a nécessité la mise en oeuvre de l’action ?
La réalisation du projet nécessitait l’existence d’un budget.
L’agent de développement de la mairie de quartier a accordé du temps pour organiser et animer les rencontres entre les jeunes et les services.
Les agents des services de la collectivité ont accepté d’élaborer le projet en concertation avec les jeunes.
Dans quel registre de la participation se situe l’action ?

  • Concertation

La création du Skatepark est à l’initiative des jeunes mais ils travaillent en concertation avec la collectivité. Les jeunes donnent leur avis sur les modules, l’implantation, participent à l’inauguration.
Certains éléments sont négociables et d’autres pas, ils n’ont pas de pouvoir financier ni politique.
A quel enjeu répond l’action ?

  • Autre : Valorisation de l’Expertise d’usage : l’expertise des jeunes par rapport à leur utilisation du skatepark permet aux services de réaliser un projet correspondant aux attentes et aux usages.
  • Création de richesses collectives : Construire un espace adapté aux jeunes et aussi favorisant les rencontres intergénérationnelles sur le quartier.
  • Amélioration du vivre ensemble et de la qualité de vie : Inscrire le Skatepark dans la vie du quartier, permettre aux familles de se rencontrer.
  • Renforcement de la démocratie : Donner la parole aux jeunes. Leur donner des habitudes citoyennes, ce genre d’actions permet de montrer aux jeunes comment ils peuvent participer à la vie de la cité. »

Source : http://www.participation-brest.net/article3033.html

Les skateparks ont certes un coût, mais toutes les générations doivent bénéficier d’équipements spécifiques, et les jeunes adolescents à Frouzins ont été jusque là très peu pris en compte.

Une piste VTT-Cross

Il s’agit d’une piste en terre pour vélos VTT ou BMX, trottinettes cross, aménagée en un circuit avec bosses, virages, etc. Elle peut être utilisée par de jeunes chevronnés amateurs de sensations fortes, mais également par d’autres cyclistes, jeunes et moins jeunes qui veulent pratiquer le VTT de manière plus ludique. Les questions de responsabilités qui se posent à son sujet, la pratique de ce sport n’étant pas sans danger, nécessitent des règles d’usage strictes (ex : piste de cross de Boé, en Lot-et-Garonne).
Si nous nous contentons ici de lancer une idée, sa réalisation implique de travailler de concert avec les jeunes, pour obtenir un équipement de la meilleure qualité possible. Il est à noter que le collège de Frouzins propose par l’intermédiaire de son Association Sportive, une activité VTT (http://pedagogie.ac-toulouse.fr/col-pablo-picasso-frouzins/spip.php?article88) : une implication de cette institution serait naturellement à envisager.
Des projets de ce type ont été réalisés dans d’autres villes, comme par exemple,

  • A Luc Primaube (Aveyron)

http://www.ladepeche.fr/article/2009/07/12/638228-luc-la-primaube-deux-pistes-de-bmx-pour-la-commune.html

  • A Neuville de Poitou, sur initiative du conseil municipal des jeunes.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Communes/Neuville-de-Poitou/n/Contenus/Articles/2013/10/01/Les-jeunes-de-la-commune-sur-la-bonne-piste-1632683

Des choses se font ailleurs, pour et avec les jeunes. Pourquoi pas à Frouzins ?


Commentaires